BOULANGER François Jean Louis

LE GRAVENSTEEN A GAND, BELGIQUE

Huile sur panneau: 35 x 25,5 cm
Signé en bas à gauche; certifié et situé au dos

Peintre de vues citadines, surtout de rues de Gand mais aussi de paysages de sa région natale et quelques marines.

François Boulanger naquit à Gand de parents français, Franciscus Josephus Boulanger et Maria Catherina de Puysseleir. Son frère moins âgé était le peintre de genre Jules-Joseph Boulanger, né en 1822. Il fut élève de l’Académie de Gand de 1841 à 1844 sous la direction de Theodore Bernhardt De Heuvel et en 1844 sous la direction d’Edouard de Vigne.

Boulanger fit ses débuts au Salon de Gand  en 1841 avec une scène de genre: “Le raps du chat”. Ensuite, il se spécialisa dans les vues de ville (des vedutes) et les exposa à de nombreux Salons renommés en Belgique. Il exposera à presque tous les salons Belges de 1841 à 1874. Il exposa aussi fréquemment aux Salons de Paris entre 1857 et 1863.
De 1850 à 1858 Boulanger vécut au Predikherenlei, 33, à Gand (jusque 1855 avec son frère), puis au numéro 17. Son dernier adresse fut au Wilderoosstraat.

Les oeuvres de Boulanger constituent de précieux documents historiques et artistiques sur les villes au 19e siècle. Souvent il peignit des scènes pittoresques à Gand et de temps en temps des petits coins de Bruges ou d’une ville hollandaise. Sporadiquement il créa quelques marines.  Il fit la combinaison d’une précision topographique avec des éléments du Romantisme, comme une touche fine et lisse, un coloris romantique, doux et flattant et beaucoup d’attention pour la couleur locale en peignant de petites scènes et figures pittoresques. Le style de Boulanger est le Réalisme Romantique.

Period:
Gand 1819 - 1873
Ecole Belge

Exhibitions:
Clermont-Ferrand - Gand - Mons

Literature:
P. & V. Berko, "Dictionnaire des peintres belges nés entre 1750 & 1875", Knokke 1981, p. 62.
P. & V. Berko, "19th Century European Virtuoso Painters", Knokke 2011, p. 495.