BRETON Emile Adélard

BOIS SACRE

Huile sur toile: 110 x 139,5 cm
Signée et datée '1898' en bas à gauche

Peintre de paysages; graveur.

Emile Adélard Breton fut élève de son frère aîné, Jules Breton. Il débuta au Salon de Paris en 1861, obtenant une médaille en 1866, 1867 et 1868. Il fut décoré de la Légion d’Honneur en 1878 et obtint une médaille d’or en 1889.

Emile Breton a passé sa vie dans sa ville natale, cherchant à traduire la mélancolie des vastes horizons du pays d’Artois, les ciels d’orage, les nuits en hiver.

Ses paysages sont solidement construits, peints dans une palette sombre, une touche en virgules qui détaille les premiers plans et laisse flou l’arrière-plan. Il s’engage une certaine émotion qui traduit ainsi Vincent Van Gogh, lorsqu’en décembre 1882, il écrit à son sujet: « Il déploie plus de sensibilité que maint autre, il sait davantage et son oeuvre est de bon aloi. »

Provenance: Collection Henri Duhem (1860-1941), artiste-peintre et écrivain français, Douai.

Période:
Courrières (Pas-de-Calais) 1831 - 1902
Ecole Française

Musées:
Amiens - Amsterdam - Bruxelles - Douai - La Haye - Lille - Londres - Mulhouse - Valenciennes

Littérature:
E. Bénézit, "Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs", Paris 1999, Vol. 2, p. 790.