BAES Firmin

CANDEUR

Pastel sur papier: 60 x 50 cm
Signé en bas à droite; titré 'Candeur' et signé au dos

Peintre de portraits, figures, paysages, scènes de genre et natures mortes avec fleurs.

Firmin Baes fut le fils du décorateur Henri Baes. Il fut l’élève de son père et de Léon Frédéric à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles et à l’Académie libre « La Patte de Dindon » (1894-1900). Il débuta vers 1900 comme peintre de figures et de paysages. Il travailla au Luxembourg, en Zélande et sur la côte belge avec une nette préférence pour Knokke. A ses débuts, il subit encore l’influence de son maître, Léon Frédéric, mais évolua vers une ligne plus pure et velouté. Il s’affirma dans une peinture figurative réaliste et par l’usage sensible d’effets d’ombre et de lumière.

En mettant l’accent sur la concentration et l’introspection de ses personnages, il a su maintenir une certaine âme classique, en dehors de tout effet de mode. Maître dans la technique du pastel. Baes prit part à de nombreuses expositions.

Période:
Saint-Josse-ten-Noode 1874 - Bruxelles 1943
Ecole Belge

Musées:
Anvers - Bruxelles - Charleroi - Ixelles - Ostende - Ypres

Littérature:
P. & V. Berko, "Dictionnaire des peintres de fleurs belges et hollandais nés entre 1750 et 1880", Knokke 1995, p. 110.
P. & V. Berko, "Dictionnaire des peintres belges nés entre 1750 & 1875", Knokke 1981, p. 25.
G. Naegels-Delfosse, "Firmin Baes", Bruxelles 1987.