BOUTET de MONVEL Bernard

MADEMOISELLE ANN HOLMES, 1928

Huile sur toile: 69 x 33,5 cm
Signée en bas à gauche

Peintre de portraits, paysages (urbains) et fleurs; graveur à l’eau-forte et illustrateur.

Bernard Boutet de Monvel fut le fils de Louis Maurice Boutet de Monvel, qui fut son premier conseiller. Il fut ensuite élève de Luc-Olivier Merson et du sculpteur Jean Dampt.
Boutet de Monvel exposa à Paris, dès 1903, au Salon des Artistes Français, puis au Salon d’Automne, devenant sociétaire des deux. En 1910, il participa à la Grande Exposition de Bruxelles, ainsi qu’à l’Exposition des Humoristes à Copenhague. De 1923 à 1928, il fit partie du comité du Salon des Tuilleries. Il fut aussi illustrateur, notamment pour la « Gazette du Bon Ton » en 1912-1913, et pour le célèbre « Silences du colonel Bramble » d’André Maurois. Il passa tous les hivers aux Etats-Unis, où il fut considéré tant pour son talent de portraitiste mondain que pour son dandysme raffiné. Il fut fait Chevalier de la Légion d’Honneur.

Tant dans ses portraits que dans ses paysages de New York, sa technique est d’une précision « froide » qui ne privilégie aucun détail aux dépens des autres, qui ne se permet aucune effusion personnelle, à tel point que ses ‘portraits’ de la ville de New York ont ​​été comparés au style puriste d’Ozenfant et de Jeanneret.. Il a peint aussi des paysages marocains d’une toute autre veine, dans des tons sourds et en pleine pate fougueuse.
Boutet de Monvel trouva la mort dans l’accident d’avion, ou périrent ausi la violoniste Ginette Neveu et le champion de boxe Marcel Cerdan.

En 1993, à Paris, la galerie Verneuil Saints-Pères a pu montrer un ensemble de ses peintures.

Période:
Paris 1884 - 1949
Ecole Française

Musées:
Aurillac - Boulogne-Billancourt - Lille - Tours

Littérature:
E. Bénézit, "Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs", Paris 1999, Vol. 2, p. 685.
Stéphane-Jacques Addade, "Bernard Boutet de Monvel", Paris 2016, illustration p. 280.