JONGHE Gustave (De)

LA PROMENADE DES AMOUREUX

Courtrai 1829 - Anvers 1893
Ecole Belge

Peintre de scènes de genre et de portraits.

Fils de Jean-Baptiste De Jonghe, peintre paysagiste de renom, Gustave Léonard De Jonghe fut né à Courtrai. Il reçut ses premières leçons d’art de son père. Lorsque le père de De Jonghe décède alors qu’il n’eut que 15 ans, sa ville natale lui accorda une bourse d’études et il poursuivit ses études à Bruxelles à l’Académie Royale des Beaux-Arts de François-Joseph Navez et de Louis Gallait.

À partir de 1848, De Jonghe participa aux expositions du Salon de Bruxelles. A l’instar d’Alfred Stevens, il émigra à Paris et se fit rapidement connaître comme peintre populaire de portraits de femmes élégantes et de groupes de la bourgeoisie. Il devint un peintre exquis des femmes élégantes et de la vie de famille du Second Empire.

À partir de 1850, il commença à exposer aux Salons parisiens. En 1864, le roi des Belges, Léopold Premier, lui décerna l’ordre de Léopold. Il voyagea sans cesse pendant presque trente ans entre Paris et Bruxelles et s’installa finalement à Anvers en 1884. Il y mourut en 1893, à l’âge de 63 ans.

De Jonghe se distingua par son talent virtuose et sa réputation à partir de 1863 fut incontestée.

Période:
Courtrai 1829 - Anvers 1893
Ecole Belge

Musées:
Anvers - Bruxelles -Courtrai - Gand - Ixelles - New York

Littérature:
P. & V. Berko, "Dictionnaire des peintres belges nés entre 1750 & 1875", Knokke 1981, p. 177.
P. & V. Berko, "19th Century European Virtuoso Painters", Knokke 2011, p. 428, illustration p. 234.