von der LANCKEN Frank

MATERNITE

Huile sur toile: 81 x 81 cm
Signée en bas à gauche; certifiée au dos par Carl von der Lancken, fils du peintre

Peintre de portraits, paysages et scènes de genre.

Lorsque Frank von der Lancken commença ses études au Pratt Institute (Brooklyn, New York) vers 1888, il n’avait que seize ans. Il était, avec de nombreux artistes prominents et influents, immergé dans le populaire mouvement Arts & Crafts. En 1890, il étudia à la prestigieuse Arts Students League à New York, où il  rencontra des artistes qui avaient tendance à des idéaux esthétiques académiques et impressionnistes, comme Kenyon Cox, H. Siddons Mowbray, J. Alden Weir, William Merritt Chase, James Carroll Beckwith et John Henry Twachtman. Entre 1896 et 1897, von der Lancken viva à Paris où il suivit des cours à la célèbre Académie Julian avec Jean-Paul Laurens et Jean Joseph Benjamin Constant, puis à l’Académie Colarossi, également à Paris. Les deux écoles étaient établies au XIXe siècle comme des alternatives plus avancées à l’Ecole traditionnelle des Beaux-Arts, bien qu’elles aient également maintenu une philosophie esthétique similaire et eurent mis l’accent sur la figure comme base de leurs programmes d’études. Son temps d’étude à Paris serait décisif pour von der Lancken et quand il retourna à New York en 1898, sa carrière décolla. À cette époque, son travail était exposé à des expositions de la Society of American Artists, à la National Academy of Design et, en 1899, au Boston Art Club, à la Society of American Artists et à la ligue architecturale. Quand von der Lancken commença à donner des cours du soir à Pratt en 1903, son attention passa des expositions à la pédagogie. Il fut de moins en moins occupé d’expositions et de plus de paris sur l’instruction. Sa vie fut un peu migratoire avec, jusqu’en 1946, les étés à New Milford, Connecticut, de 1904 à 1923 maisons permanentes à Rochester, New York, de 1924 à 1926 à Louisville, Kentucky, où il fit une tentative avortée d’y édifier une nouvelle académie d’art et enfin, de 1926 à 1950, à Tulsa, Oklahoma, où lui et sa femme, Giulia, furent connus comme ‘la première famille d’art de Tulsa’. D’intérêt était l’association de von der Lancken avec l’Ecole des Arts et Métiers de l’institution Chautauqua à Chautauqua, New York, où il fut directeur et enseigna en même temps de 1921 au 1924 et de nouveau de 1928 à 1930. Son association avec Chautauqua et de nombreuses conférences publiques qu’il donna ont été crucial dans la recherche sur l’art de von der Lancken, puisque pratiquement verbatims ont été inclus dans diverses éditions de « Le Quotidien Chautauquan », entre 1922 et 1930, journal officiel de l’institution Chautauqua.

Frank von der Lancken représente à bien des égards l’artiste «américain» typique de sa génération: péripatéticien, idéaliste et expérimental, attentif à l’avenir et à l’amélioration des autres par ses propres efforts et travaux. En fait, il est juste de dire qu’il a articulé une esthétique américaine distinctive.

Période:
New York 1872 - Tulsa (Oklahoma) 1950
Ecole Américaine

Musées:
Louisville, Kentucky - Rochester, New York - Tulsa, Oklahoma

Littérature:
Archives Berko